Des nouvelles du chantier d’insertion

A l’heure où le gouvernement baisse très largement l’enveloppe budgétaire destinée aux contrats aidés, voici un petit éclairage sur le dispositif du chantier d’insertion qu’Espace 19 porte depuis 5 ans.

UN CHANTIER D’INSERTION, qu’est-ce que c’est ?

Un chantier d’insertion fait partie de ce que l’on appelle l’Insertion par l’Activité Economique (IAE) comme d’autres dispositifs que sont les régies de quartier, les associations intermédiaires, les entreprises d’insertion etc….
Tous ces dispositifs permettent à des personnes en insertion d’avoir un accompagnement socio-professionnel dans le cadre de leur emploi et souvent une formation.

Le dispositif chantier d’insertion, quelque soit la nature de l’emploi (jardinage, bâtiment, service à la personne, petite enfance…) fonctionne toujours de la même façon et offre 3 axes complémentaires : un emploi, une formation et un accompagnement socio-professionnel. Ce dispositif est destiné aux personnes les plus éloignées de l’emploi.

Le dispositif à Espace 19 (depuis 2013)

Durant 11 mois de formation rémunérée par Espace 19, 12 personnes recrutées en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion (26h) bénéficient de :
– Une formation de 350 heures préparant les épreuves professionnelles du CAP petite enfance s’appuyant sur l’éducation populaire et l’appropriation par les bénéficiaires de leur formation notamment autour de l’estime de soi et de la libération de la parole
– Une expérience pratique de 800 heures dans les crèches et haltes-garderies d’Espace 19 ou de partenaires associatifs
– Un accompagnement socioprofessionnel régulier

Et l’état là dedans ?

Les employeurs qui embauchent des salariés en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion bénéficient d’une aide de l’état au même titre que les Contrats Uniques d’Insertion dont le financement a été brutalement stoppé début septembre. La raison de cette décision est que le gouvernement estime que le nombre de personnes qui trouvent un emploi pérenne à l’issue de ce genre de contrat n’est pas assez important au regard ce qu’il donne comme subvention.
Si, pour le moment, le financement des CDDI n’est pas remis en question, il est quand même chaque année annexé sur des décisions politiques qui rendent incertain le financement des chantiers d’insertion comme le notre. L’enveloppe financière dédiée à l’aide aux postes dont nous bénéficions est, par exemple pour 2018, en attente d’arbitrages gouvernementaux et dont nous ne connaissons à ce jour pas l’issue.
Même si l’accompagnement des salariés que nous embauchons pendant les 11 mois du chantier d’insertion est notre priorité, leur insertion post-chantier est tout aussi importante. En effet, l’emploi des salariés à l’issue du chantier reste le premier critère pour nos financeurs pour juger si notre chantier est efficace ou non. Les chiffres parlent !
Voici donc un résumé de nos 4 premiers chantiers d’insertion en chiffres :
– 48 salariées embauchées par Espace 19 en 4 ans (12 par an)
– 19 salariées embauchées en CDI à l’issue du chantier ou quelques mois après = 39.5 %
– 14 salariées embauchées en CDD de 6 mois minimum jusqu’a 3 ans à l’issue du chantier
= 29 %

Un taux de sorties positives = 68, 5 % (en sachant que le chantier 2016/2017 s’est achevé il n’y a que 2 mois)

Et l’aventure continue ! Nous avons accueilli 12 nouvelles recrues en septembre, nous les accompagnons vers le CAP petite enfance durant 11 mois avec une alternance travail/formation leur permettant de se professionnaliser très rapidement.
Bienvenue à Aïcha A., Aïcha B., Alice, Diarra, Djedjiga, Estelle, Fatima, Fatou, Khadijetou, Lenny, Naheed et Odette !!!!